2 150 $ amassés pour offrir des ateliers d’art aux usagers des services de soins en santé mentale

22 novembre 2017

Victoriaville, le 16 novembre 2017 – C’est dans les couloirs des services spécialisés en santé mentale de l’Hôtel-Dieu d’Arthabaska, à Victoriaville, que s’est tenu hier le vernissage de l’exposition permanente des créations de participants au projet S.M.Art (Santé Mentale et Art) ainsi que l’encan-bénéfice au profit de la Fondation HDA. La Fondation Hôtel-Dieu d’Arthabaska, les services spécialisés de santé mentale ainsi que le projet artistique S.M.Art ont réussi, par cet événement, à amasser 2 150 $, somme qui permettra à plus de personnes vivant avec une problématique en santé mentale d’avoir accès gratuitement à des ateliers d’art à HDA.

Exposition permanente

Sous la présidence d’honneur du Dr Pascal Lambert-Comeau, psychiatre à HDA, le vernissage proposé en formule 5 à 7 a permis aux personnes présentes de contempler des œuvres de 17 artistes professionnels, des reproductions des œuvres des sept participants au projet S.M.Art et d’apprécier le livre d’art créé dans le cadre du projet. La soirée s’est conclue avec un encan crié. Dans ces lieux méconnus, des œuvres d’artistes sont maintenant accrochées de façon permanente afin d’ajouter un peu de vie et d’offrir un espoir de rétablissement aux usagers. « C’est un beau projet qui a été mis sur pied et je tiens à remercier toutes les personnes impliquées, de près ou de loin, qui ont travaillé fort à la réussite de celui-ci », souligne Dr Lambert-Comeau.

S.M.Art

Le projet S.M.Art, piloté par l’artiste Sophie Chabot, vise l’inclusion sociale et le rétablissement de personnes vivant avec une problématique en santé mentale par le biais d’ateliers de création artistique. L’initiative S.M.Art a joué un rôle primordial dans le rétablissement de certaines personnes ayant eu recours aux soins de santé mentale de l’Hôtel-Dieu d’Arthabaska. Les ateliers d’art S.M.Art ont permis à ces personnes de s’initier aux bienfaits de l’art, de découvrir de nouveaux moyens d’expression et de briser l’isolement social.

Comme le regard porté sur la différence reste méfiant et stigmatisant, le thème « le regardeur et le regardé » apparaissait tout à fait approprié pour explorer l’impact du regard, celui des autres et de la société sur soi, mais également le regard que l’on porte sur soi-même et sur autrui. Les œuvres exposées dans les couloirs et les salles d’attente des services en santé mentale sont le fruit de cette démarche.

Une initiative pour favoriser le rétablissement

Le chef des services spécialisés en santé mentale au CIUSSS Mauricie-Centre-du-Québec zone sud, M. Yoan Larouche, croit que l’intégration d’ateliers d’art aux services, grâce à une association avec le projet S.M.Art, sera bénéfique pour le rétablissement des usagers. « Au sens large, le rétablissement se veut une démarche permettant à la personne atteinte d’un trouble de santé mentale de vivre une vie satisfaisante et où l’espoir existe malgré les limites imposées par la maladie. Cela s’inscrit dans l’optique de permettre une réintégration efficace et qui perdure dans le temps au sein de la communauté et de l’entourage », précise-t-il.

Encan

Nombreux sont les artistes qui ont généreusement offert une œuvre à l’encan. Nous remercions chaleureusement : Andrée-Anne Laberge, Alexandra B.Lambert, Angie Hurtubise, Caroline Dion, Chantale Simard – Nattaway, Dalou, Frédérick Boyé, Isabelle Couture, Julie Ricard, Linda Vachon, Mélanie Poirier, Sonia Goulet, Stéphanie Pépin, Véronique Pépin, Caroline Létourneau et Emmanuelle Lessard.